lundi 12 avril 2021
×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 346
Aimer Allah et son prophète (PSL), deux dimensions fondamentales de la foi musulmane

Aimer Allah et son prophète (PSL), deux dimensions fondamentales de la foi musulmane

Premier sermon

Louange à Allah ! Nous Le louons, cherchons secours auprès de Lui et sollicitons son pardon. Nous nous réfugions auprès d’Allah contre nos mauvais penchants et nos mauvaises actions. Quiconque est guidé par Allah, rien ne pourra l’égarer et quiconque est abandonné par Allah, rien ne pourra le guider. Nous attestons qu’il n’y a de divinité qu’Allah sans associé et nous attestons que Mouhammad (PSL) est son serviteur et envoyé.  Nous louons notre Seigneur Qui nous a ennoblis en tant que fils d’Adam de mille façons et envers Qui nous sommes souvent peu reconnaissants. « Certes, Nous avons honoré les fils d'Adam. Nous les avons transportés sur terre et sur mer, leur avons attribué de bonnes choses comme nourriture, et Nous les avons nettement préférés à plusieurs de Nos créatures. » (S17, V70) Que les bénédictions et salutations divines soient sur le sceau des prophètes, Muhammad صلى الله عليه وسلم qui a tant été compatissant et tant aimé sa communauté.

Serviteurs d’Allah !

Il existe deux composantes fondamentales de la foi musulmane qu’il convient de ne jamais oublier, de comprendre et de traduire de la plus belle manière dans nos pensées, paroles et gestes. Il s’agit de l’amour que le serviteur sincère cultive et éprouve envers Allah et son prophète, de la façon qu’il sied. Aimer ce qu’Allah et son prophète aiment et détester ce qu’Allah et son prophète réprouvent constitue un pilier de la foi sur lequel le reste des exigences islamiques est bâti. A ce propos, le Coran dit : « Ô vous qui croyez ! Ne prenez pas pour alliés, vos pères et vos frères s'ils préfèrent la mécréance à la foi. Et quiconque parmi vous les prend pour alliés... ceux-là sont les injustes. Dis : "Si vos pères, vos enfants, vos frères, vos épouses, vos clans, les biens que vous gagnez, le négoce dont vous craignez le déclin et les demeures qui vous sont agréables, vous sont plus chers que Dieu, Son messager et la lutte dans le sentier de Dieu, alors attendez que Dieu fasse venir Son ordre. Et Dieu ne guide pas les gens pervers". (S9, V23-24).

Toutefois, aimer en premier Allah et son prophète requiert un effort permanant sur soi-même car les motifs d’attirance vis-à-vis du clinquant de ce monde ici-bas sont innombrables. Maintes choses qui devaient être des moyens d’émerveillement et d’adoration d’Allah peuvent subrepticement, se muer en objet d’adoration à la place d’Allah. Le coran cite ces choses de la vie qui peuvent détourner le croyant de l’amour d’Allah et de son prophète : « On a enjolivé aux gens l'amour des choses qu'ils désirent : femmes, enfants, trésors thésaurisés d'or et d'argent, chevaux marqués, bétail et champs; tout cela est l'objet de jouissance pour la vie présente, alors que c'est près de Dieu qu'il y a bon retour. Dis : "Puis-je vous apprendre quelque chose de meilleur que tout cela ? Pour les pieux, il y a, auprès de leur Seigneur, des jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, pour y demeurer éternellement, et aussi, des épouses purifiées, et l'agrément de Dieu." Et Dieu est Clairvoyant sur [Ses] serviteurs. » (S3, V14-15).

Frères et sœurs en la foi !

Il faudra être vigilant pour ne pas tomber dans l’égarement qui guette le croyant dans un domaine aussi sensible. En effet, nombreux sont les charlatans et manipulateurs de conscience fort dangereux pour ceux qui sont à la recherche sincère des enseignements authentiques de la vraie religion. Tout n’est pas amour d’Allah et de son prophète et tous les chemins et pratiques n’y mènent pas. Combien de pratiques les humains n’ont-ils pas inventées au nom de l’Amour de Dieu, ou de protection contre Sa colère ? Les polythéistes mecquois prétendaient faire recours aux fausses divinités pour se rapprocher d’Allah ! « C'est à Dieu qu'appartient la religion pure. Tandis que ceux qui prennent des protecteurs en dehors de Lui (disent) : "Nous ne les adorons que pour qu'ils nous rapprochent davantage de Dieu". En vérité, Dieu jugera parmi eux sur ce en quoi ils divergent. Dieu ne guide pas celui qui est menteur et grand ingrat. » (S39, V3). 

Dans le même ordre d’idée, ils donnaient la préférence aux us et coutumes ancestrales sur les prescriptions d’Allah : « Et quand on leur dit : "Suivez ce que Dieu a fait descendre", ils disent : "Nous suivons plutôt ce sur quoi nous avons trouvé nos ancêtres". Est-ce donc même si le Diable les appelait au châtiment de la fournaise ! » (S31, V21). Qui peut dire de nos jours que cet état d’esprit en porte à faux avec la foi musulmane et notamment avec l’amour d’Allah, a disparu chez les musulmans ? C’est ainsi que lorsque les compagnons déclarèrent leur amour ardent d’Allah, le verset suivant fut révélé : « Dis : "Si vous aimez vraiment Dieu, suivez-moi, Dieu vous aimera alors et vous pardonnera vos péchés. Dieu est Pardonneur et Miséricordieux. » (S3, V31). 

Serviteurs d’Allah !

Ce verset montre bien qu’il faut avoir une bonne compréhension de l’Amour d’Allah et s’atteler à L’aimer comme Il veut être aimé et selon ce qu’Il aime comme mentionné à travers Sa révélation coranique et la sunnah de Son prophète (PSL).

Dans la même optique, le prophète donne des indications sur les liens étroits entre la foi véritable qui est indissociable d’un amour sincère d’Allah et de son prophète : « « Voici trois choses qui font savourer à quiconque les possèdent, le délicieux goût de la foi : aimer Allah et Son prophète plus que tout, aimer quelqu’un que pour plaire à Allah, détester retourner à l’infidélité comme on détesterait être jeté dans le feu » (Boukhrâry, Mouslim). Pour quiconque cherche à aimer Allah et son prophète, il convient de méditer profondément sur la création, ses merveilles et ses lois, sur le Coran et ce qu’il enseigne sur les noms et attributs divins, sur les récits se rapportant aux prophètes, sur soi-même, sur les parcours exemplaires des prophètes, etc. Iblis n’a pas aimé ce qu’Allah a aimé et opposa infatué qu’il était de sa personne, à l’injonction divine de la prosternation, son orgueil. Vous connaissez la suite qu’Allah réserva à cette attitude. Indénombrables sont les motifs d’amour sincère et indéfectible du serviteur envers Allah. Parmi ces motifs, figurent la reconnaissance de Sa grandeur, et de Ses multiples bienfaits à notre égard : «  Celui qui crée est-il semblable à celui qui ne crée rien ? Ne vous souvenez-vous pas ? Et si vous comptez les bienfaits de Dieu, vous ne saurez pas les dénombrer. Car Dieu est Pardonneur, et Miséricordieux. Et Dieu sait ce que vous cachez et ce que vous divulguez. Et ceux qu'ils invoquent en dehors de Dieu ne créent rien, et ils sont eux-mêmes créés. Ils sont morts, et non pas vivants, et ils ne savent pas quand ils seront ressuscités. » (S16, V17-21).

Dans un autre verset, il est dit : « Ne voyez-vous pas que Dieu vous a assujetti ce qui est dans les cieux et sur la terre ? Et Il vous a comblés de Ses bienfaits apparents et cachés. Et parmi les gens, il y en a qui disputent à propos de Dieu, sans science, ni guidée, ni Livre éclairant. » (S31, V20). Le défi reste la traduction de cet amour pour Allah par la résolution ferme à inscrire ses dires et actions dans ce qu’Il aime. Sachez frères et sœurs en la foi, qu’à la base des péchés et de la désobéissance, se trouve la préférence donnée à nos passions : « Ceci [le Coran] constitue pour les hommes une source de clarté, un guide et une miséricorde pour les gens qui croient avec certitude. Ceux qui commettent des mauvaises actions comptent-ils que Nous allons les traiter comme ceux qui croient et accomplissent les bonnes œuvres, dans leur vie et dans leur mort ? Comme ils jugent mal ! Et Dieu a créé les cieux et la terre en toute vérité et afin que chaque âme soit rétribuée selon ce qu'elle a acquis. Ils ne seront cependant pas lésés. Vois-tu celui qui prend sa passion pour sa propre divinité ? Et Dieu l'égare sciemment et scelle son ouïe et son cœur et étend un voile sur sa vue. Qui donc peut le guider après Dieu ? Ne vous rappelez-vous donc pas ? » (S45, V21-23).  

Serviteurs d’Allah !

Il existe une relation entre l’amour d’Allah et le fait de n’invoquer que Lui, dans l’aisance comme dans la difficulté. Méditons tous ensemble, cette supplication pleine d’émotion du prophète Zakaria : « Kaf, Ha, Ya, Ain, Sad. C'est un récit de la miséricorde de ton Seigneur envers Son serviteur Zacharie. Lorsqu'il invoqua son Seigneur d'une invocation secrète, et dit : "Ô mon Seigneur, mes os sont affaiblis et ma tête s'est enflammée de cheveux blancs. [Cependant], je n'ai jamais été malheureux [déçu] en te priant, ò mon Seigneur. Je crains [le comportement] de mes héritiers, après mois. Et ma propre femme est stérile. Accorde-moi, de Ta part, un descendant qui hérite de moi et hérite de la famille de Jacob. Et fais qu'il te soit agréable, ò mon Seigneur". "Ô Zacharie, Nous t'annonçons la bonne nouvelle d'un fils. Son nom sera Yahya [Jean]. Nous ne lui avons pas donné auparavant d'homonyme". » (S19, V2-7).

Il existe une relation entre l’amour d’Allah et l’obéissance qui Lui est due comme l’indique le sacrifice d’Abraham. Il existe une relation entre l’amour d’Allah et le fait de s’en souvenir fréquemment et la quiétude spirituelle. Il existe une relation entre l’amour d’Allah et l’humilité du serviteur qui sollicite Son pardon et Lui présente son repentir. Il existe une relation entre aimer Dieu et respecter les exigences du Tawhid. Toute forme de chirk (donner un statut divin à autre qu’Allah) est un motif de désamour et de la part du serviteur qui en est l’auteur et de la part du Seigneur à l’endroit de ce serviteur gravement fautif. En effet, il y a toujours dans le chirk sous ses différentes modalités et degrés, un signe de méconnaissance des Attributs et Noms divins, de manque de reconnaissance envers Allah et de manque de confiance en Lui. De même que dans l’acte de chirk, une  révérence qui ne sied qu’à Allah est témoignée à autre que Lui : « Parmi les hommes, il en est qui prennent, en dehors de Dieu, des égaux à Lui, en les aimant comme on aime Dieu. Or les croyants sont les plus ardents en l'amour de Dieu. Quand les injustes verront le châtiment, ils sauront que la force toute entière est à Dieu et que Dieu est dur en châtiment !... Quand les meneurs désavoueront les suiveurs à la vue du châtiment, les liens entre eux seront bien brisés ! Et les suiveurs diront : "Ah ! Si un retour nous était possible ! Alors nous les désavouerions comme ils nous ont désavoués" - Ainsi Dieu leur montra leurs actions; source de remords pour eux; mais ils ne pourront pas sortir du Feu. » (S2, V165-167). Ce détournement de la relation d’amour vers autre qu’Allah fait dire à Celui-ci dans le hadith qudsy : « « Moi (Allah), les jinns et les hommes sommes dans une situation étonnante. Je crée et on adore autre que Moi. Je subsiste aux besoins, et on remercie autre que Moi. Mes bienfaits, pour eux, descendent, et leur ingratitude à Mon égard monte vers Moi. Je suscite leur amour avec mes biens alors que Je n'ai pas besoin d'eux, et ils suscitent Ma colère avec leurs péchés alors qu'ils ne peuvent se passer de Moi [...] » » Qu’Allah nous bénisse par le Coran et nous aide à tirer pleinement profit de ses versets et du rappel qui s’y trouve ! Je demande à Allah pour moi et pour vous l’absolution de nos péchés.

Deuxième sermon

Louange à Allah, Seigneur des mondes. Que ses bénédictions et salutations couvrent son dernier envoyé Muhammad (PSL)

Serviteurs d’Allah !

Il importe pour les croyants, de s’approprier  les vertus qui suscitent l’amour d’Allah. Ces vertus ont pour noms : l’équité, la taqwa (crainte), la confiance totale en Allah, attawakkoul, la bienfaisance ihsan, la persévérance, sabr, l’auto-purification spirituelle et morale, etc. Vous trouvez dans le Coran, pour chacune de ces vertus, des versets explicites disant qu’Allah aime les voir incarnées par Ses serviteurs. Par exemple : «Au contraire, quiconque remplit sa promesse et craint Dieu... Dieu aime les pieux. » (S3, 76). Par contre, il existe des attitudes qu’Allah réprouve et qui suscitent Son désamour envers quiconque en est imbu. Ces mauvais serviteurs auxquels Allah refuse Son amour tant qu’ils restent ainsi, sont : les fauteurs de troubles sur terre (mufsidûn), les injustes (zâlimûn), les exubérants (musrifûn), les infidèles (kafirûn), les superbes (moustakbirûn), etc. Ce sont là, autant de personnalités qui ne méritent pas l’amour d’Allah ; le Coran en parle en ces termes, par exemple : « Et quant à ceux qui ont la foi et font de bonnes œuvres, Il leur donnera leurs récompenses. Et Dieu n'aime pas les injustes. » (S3, V57).    

 Parmi les motifs d’Amour pour Allah, figure tout ce qu’Il a fait pour les prophètes et ceux qui ont adhéré à leurs messages partout dans le monde et en tout temps. L’aboutissement de tout cela étant tout ce que le sceau des prophètes représente pour l’humanité comme porteur de la dernière révélation, premier et infaillible interprète du Coran, arbitre de nos divergences pour le meilleur, dépositaire des plus nobles caractères, d’une compassion inégalable pour sa communauté et toute l’humanité : « C'est par quelque miséricorde de la part de Dieu que tu (Muhammad) a été si doux envers eux ! Mais si tu étais rude, au cœur dur, ils se seraient enfuis de ton entourage. Pardonne-leur donc, et implore pour eux le pardon (de Dieu). Et consulte-les à propos des affaires; puis une fois que tu t'es décidé, confie-toi donc à Dieu, Dieu aime, en vérité, ceux qui Lui font confiance. » (S3, V159).

Il existe une relation entre l’amour d’Allah et le fait de s’en tenir à la voie tracée par le sceau des prophètes dans tout ce qui relève du culte. Le Coran répond aux compagnons qui proclamaient leur amour pour Allah, que Muhammad (PSL) le bel exemple (uswatun hasanah), est l’incontournable chemin qui y conduit : « Le jour où chaque âme se trouvera confrontée avec ce qu'elle aura fait de bien et ce qu'elle aura fait de mal; elle souhaitera qu'il y ait entre elle et ce mal une longue distance ! Dieu vous met en garde à l'égard de Lui-même. Dieu est Compatissant envers [Ses] serviteurs. Dis : "Si vous aimez vraiment Dieu, suivez-moi, Dieu vous aimera alors et vous pardonnera vos péchés. Dieu est Pardonneur et Miséricordieux. Dis : "Obéissez à Dieu et au Messager. Et si vous tournez le dos... alors Dieu n'aime pas les infidèles ! » (S3, V31-32). Dans le même ordre d’idée, la genèse et la popularisation des innovations « bid’ah » blâmables sont le résultat de la préférence donnée à autre qu’Allah et son prophète. Une telle attitude conduit quiconque en fait sienne, à croire, dire et faire sans veiller à la conformité de ces choix avec ce qu’Allah agrée et ce que son envoyé a enseigné. Quiconque aime les gens rien que pour Allah, donne rien que pour Allah, refuse rien que pour Allah, renonce rien que pour Allah et prend le sceau des prophètes comme modèle peut être considéré comme véridique dans son amour pour  Allah (glorifié soit-il) et Son prophète (PSLF). 

Seigneur ! Aime-nous et compte-nous  parmi les serviteurs qui T’aiment ainsi que Ton prophète !

Seigneur ! Aide-nous à dire et faire ce que Tu aimes et à nous détourner de ce que tu n’aimes pas !

About Author

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

364 Responses Found

NewsLetter

Abonnez-vous pour recevoir nos lettres d'information dans votre courriel !