jeudi 29 octobre 2020
×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 344
Déclaration de La Mecque (31 mai 2019)

Déclaration de La Mecque (31 mai 2019) Spécial

Réseau Voltaire

« Attachez-vous tous, fortement, au pacte de Dieu ; ne vous divisez pas ; souvenez-vous des bienfaits de Dieu ; Dieu a établi la concorde en vos cœurs ; vous êtes, par sa grâce ; devenus frères alors que vous étiez des ennemis les uns pour les autres » (Imran, 3 :103)

Nous, souverains, chefs d’État et de gouvernement et émirs des États membres de l’Organisation de la coopération islamique, réunis à l’occasion de la quatorzième session de la Conférence islamique au sommet, qui se tient à La Mecque le 26 ramadan 1440 de l’hégire (soit le 31 mai 2019),

Remerciant le Très-Haut de nous avoir réunis en ce mois béni et de nous avoir donné l’occasion de nous rencontrer dans la ville sainte de La Mecque, aux abords de la Kaaba, d’où est parti le message de l’islam, qui a jeté les bases de la justice et de la paix,

Insistant sur les nobles principes du message impérissable révélé en ce lieu saint, qui est venu raffermir les valeurs et préceptes islamiques, préconisant l’union entre les peuples musulmans et leur coopération, en vue de parvenir à la justice, la liberté, l’égalité, la charité, l’unité et la solidarité, et rejetant la tyrannie, la division et les conflits,

Rappelant les objectifs et principes fondateurs de l’Organisation de la coopération islamique, y compris le renforcement de l’unité et de la solidarité entre les États et les peuples musulmans,

Conscients des problèmes politiques, économiques et culturels auxquels font face les États membres de l’Organisation du fait des conflits armés et de la recrudescence de l’extrémisme et du terrorisme, et sachant que nous devons nous efforcer de régler les difficultés que nos États membres connaissent, afin de préserver la sécurité et la stabilité, d’ouvrir la voie aux investissements et au développement durable et de garantir une vie décente et la prospérité aux peuples musulmans,

Conscients de la nécessité, pour atteindre un tel objectif, d’adopter un certain nombre de principes et de démarches à respecter et préserver :

I. Nous nous engageons à soutenir l’Organisation de la coopération islamique en vue d’atteindre les objectifs énoncés dans sa Charte, au moyen de l’action islamique commune qu’elle incarne, pour pouvoir progresser en direction d’une nouvelle stratégie vers un avenir prometteur du monde musulman, à même de lui permettre de surmonter les problèmes internes et externes qu’il rencontre, dont notamment la préservation de sa sécurité et de sa stabilité ;

II. Œuvrons au renforcement des capacités dont disposent les États et les régimes islamiques dans tous les domaines, afin de promouvoir et d’atteindre les objectifs de développement, au moyen de l’élaboration et de l’exécution des plans et programmes nécessaires, ce qui se répercutera de manière positive sur l’action islamique commune, la consolidera et contribuera au renforcement des activités de l’OCI et de ses organes subsidiaires et institutions, de manière à servir les intérêts des peuples et des États islamiques ;

III. Soulignons l’importance de la question de Palestine, qui est centrale à la communauté des musulmans, et de la fin de l’occupation par Israël depuis 1967 des territoires arabes et palestiniens, conformément aux résolutions internationales adoptées à cet égard, et réaffirmons notre pleine solidarité avec le peuple palestinien dans son rejet de l’occupation et son droit à une vie décente dans un État souverain et indépendant, avec Jérusalem pour capitale ;

IV. Condamnons le terrorisme, l’extrémisme et le fanatisme sous toutes ses formes et dans toutes ses manifestations, quelles qu’en soient les motivations, et agissons de concert face aux organisations terroristes et promulguons des lois et règlements dissuasifs ;

V. Dénonçons les attentats terroristes qui ont visé l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis, à savoir ceux perpétrés contre les stations de pompage de pétrole en Arabie saoudite et contre des navires marchands dans les eaux territoriales émiriennes, et demandons à la communauté internationale de s’acquitter de ses responsabilités en vue de maintenir la paix et la sécurité dans la région ;

VI. Rejetons toute tentative d’associer le terrorisme à une nationalité, à une civilisation ou à une religion, et refusons d’apporter tout soutien direct ou indirect aux groupes et organisations qui préconisent la violence, l’extrémisme et le terrorisme, sous quelque prétexte que ce soit ;

VII. Condamnons à nouveau sans réserve toutes formes d’intolérance et de discrimination fondées sur la religion, la couleur ou la croyance, et soulignons qu’il convient de faire preuve de tolérance, de respect, de dialogue et de coopération entre tous les peuples, comme seul moyen de combattre le racisme et la haine ;

VIII. Rejetons le confessionnalisme et le sectarisme sous toutes leurs formes et dans toutes leurs manifestations et encourageons toute action nationale visant à contrer les politiques et pratiques sectaires et à favoriser la réconciliation entre tous les musulmans ;

IX. Insistons sur la grande responsabilité qui incombe aux responsables des médias sociaux de se conformer aux objectifs islamiques de fraternité et de s’abstenir de susciter le chaos et le discorde parmi les membres de la communauté des musulmans ;

X. Soulignons qu’il importe de se tenir aux côtés des musulmans dans les pays non islamiques qui sont victimes de persécution, d’injustice, d’oppression et d’agression, de leur prêter main-forte et de défendre ces questions dans les instances internationales, afin de veiller à ce qu’ils réalisent leurs droits politiques et sociaux dans leurs pays, et d’élaborer des programmes et des mécanismes pouvant garantir leur intégration dans la société sans discrimination ;

XI. Insistons sur la nécessité pour l’Organisation de la coopération islamique de prendre conscience des changements qui se produisent à l’échelon international et d’élaborer des programmes et des lignes de conduite pour qu’elle puisse jouer son rôle sur les plans régional et international, de la manière la plus apte à réaliser la cohésion dans l’action islamique commune ;

XII. Remercions le Serviteur des deux saintes mosquées, le Roi Salman Bin Abdulaziz Al-Saud d’avoir proposé généreusement d’accueillir la quatorzième session de la Conférence islamique au sommet et de déployer des efforts louables en faveur du raffermissement des liens de fraternité et de solidarité entre les pays musulmans, au service de l’Islam et des musulmans du monde entier.

Puisse le Très-Haut nous accorder la réussite dans nos efforts, nous guider vers nos objectifs et nous doter des chances de promotion de la communauté des musulmans, aujourd’hui et demain.

About Author

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

9 Responses Found

NewsLetter

Abonnez-vous pour recevoir nos lettres d'information dans votre courriel !