lundi 12 avril 2021
×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 344
Facebook post : PERTE DE TOUS NOS ACQUIS : LA FIN DE L’EXCEPTION SÉNÉGALAISE ?

Facebook post : PERTE DE TOUS NOS ACQUIS : LA FIN DE L’EXCEPTION SÉNÉGALAISE ?

Par Amadou Kane :  Je disais ici , il y a peu , mon inquiétude profonde par rapport à l’évolution du pays .

Mon inquiétude n’a pas faibli . Au contraire chaque jour , elle se renforce. Malheureusement.
J’ajoute que j’aimerais tellement avoir tort dans ma perception de notre situation.

Mais en attendant, je reste pessimisme au vu de la tendance que j’observe et qui se résume dans la perte progressive de nos acquis , dans plusieurs domaines.

1- Nous avions toujours eu des ressources humaines de qualité, dans tous les secteurs.

Mais aujourd’hui, force est de constater que dans plusieurs domaines, la qualité n’est plus au rendez-vous.
Par comparaison avec ce que notre histoire a pu produire.

Nous n’avons plus de géant dans le monde judiciaire, pas plus que dans le domaine du leadership politique tant du côté du pouvoir que dans celui de l’opposition.

Plus de géant dans le secteur du journalisme comme dans celui du syndicalisme .

Dans le secteur crucial de l’enseignement, l’école sénégalaise est plongée depuis des lustres dans une crise sans fin .

Pour ne retenir que ces exemples.

2- Nous pouvons ajouter la perte de nos acquis en matière de civisme et de savoir-vivre.

Personne ne s’imagine plus vivre dans une société avec des devoirs à respecter et des droits à protéger.

Sans doute , on continue toujours à défendre les droits mais lorsqu’ils touchent à nos intérêts égoïstes.
Quand ils concernent d’autres, l’attitude la plus partagée demeure l’indifférence.

Quand au voisin, il est ignoré lorsqu’il s’agit de satisfaire une préoccupation personnelle.
On n’hésite pas à barrer routes et mêmes avenues voire boulevards pour organiser une manifestation privée.

Dans la circulation, c’est devenu comme dans la jungle avec comme seule règle : la loi du plus fort ou au mieux du plus malin .

Aujourd’hui, c’est l’heure de la conduite sans conscience ; D’où la ruine des vies sur les routes et autoroutes.
Les voitures , étant conduites par des êtres humains , comment s’étonner qu’avec l’abrutissement en progression que les accidents se multiplient.

Avec comme victimes, tant des passagers que des piétons voire même de paisibles citoyens se trouvant à l’intérieur de leurs domiciles.

3- Sur le plan spirituel, on peut valablement se demander, si c’est l’amour de Dieu qui est le moteur de l’action ou si ça ne serait pas le culte de la personnalité et le goût du lucre ?

Soyons clair , nous ne généralisons pas mais plutôt alertons les guides.

4- Même dans le domaine du vivre ensemble où, notre pays était cité en exemple, nous constatons de plus en plus l’irruption dans la sphère publique de questions qui ne se posaient pas : l’ethnie, la confrérie et même la tenue !

Aujourd’hui, on scrute l’ethnie du fonctionnaire et non sa compétence ;

On se focalise sur le port des élèves et pas seulement sur leur niveau intellectuel ;

On manifeste pour exiger que son terroir soit érigé en région, département, mairie ou pour avoir ses fils promus dans l’appareil d’Etat ..

Le gouvernant même s’il se dit gouvernant de tous les sénégalais est dans la pratique, le gouvernant pour ses parents et ses militants.
Celui qui ne partage pas ses vues ne semblent pas être considérés comme un enfant du pays !

La fonction publique qui reposait sur les principes d’intérêt général, de continuité et de neutralité commence à poser questions au regard du comportement de ses agents !

On peut égrener la liste des maux de notre société et de notre État.

Mais le plus important est d’alerter en posant le débat et en convainquant de la nécessité de faire au plus vite notre aggiornamento.

Le cas échéant, on pourrait pâtir de notre immobilisme . Puisse Dieu nous assister. Amen.

About Author

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

10 Responses Found

NewsLetter

Abonnez-vous pour recevoir nos lettres d'information dans votre courriel !